Chez Mind7 Consulting, notre mission consiste à aider nos clients à comprendre leurs données et à agir en conséquence.

solutions

Nos solutions pour améliorer et pérenniser la performance de nos clients couvrent
3 principaux  cas d’utilisations.

vos besoins

Sur chacun de ces 3 domaines, Mind7 Consulting accompagne ses clients dans les réflexions en amont (étude d’opportunité, cadrage, choix de solution) et met en œuvre des solutions complètes qui offrent à ses clients les moyens de capturer et corréler l’information afin de la traiter de façon plus efficace et d’améliorer ainsi l’efficacité de ses équipes opérationnelles.

Comprendre son environnement

L’exploitation de l’information permet de centraliser et analyser les données disponibles et pertinentes autour d’un sujet pour en obtenir une vue complète à 360°.

Maîtriser et piloter ses activités

La maîtrise des processus consiste à définir, surveiller et optimiser les activités business d’une organisation afin d’en assurer la performance opérationnelle.

Agir en temps réel

Le traitement en temps réel détecte et corrèle des événements afin de déclencher des actions à la volée ou d’isoler des situations nécessitant une intervention.

nos méthodes

Agile

Mind7 Consulting adopte une démarche de gestion de projet de mode agile en définissant et pilotant plusieurs lots et itérations (comprenant un ensemble de fonctionnalités).

Une itération se compose d’une part de phases d’ateliers visant à comprendre le besoin et les sources disponibles, concevoir la solution et donner de la visibilité sur l’avancement de la réalisation. D’autre part, elle se compose de phases de réalisation qui nécessitent de réaliser des tâches techniques, de documentation et/ou de conception.

L’utilisation de cette méthode agile améliore l’interaction, la transparence et la réactivité  entre nos consultants mindsetters et les équipes opérationnelles de nos clients.

Etape 1: Qualification

Définir le besoin

Valider que l’outil répond au besoin

Etape 2: Cadrage (Définition des itérations)

Établir la liste des fonctionnalités attendues

Identifier des cas utilisateurs et des sources de données

Prioriser les fonctionnalités

Définir au maximum les résultats attendus

Formaliser les indicateurs et tableaux de bord et du backlog

Etape 3: Implémentation (Pilotage des itérations)

Conception 1 : réalisation et livraison (mise en production?)

Conception 2 : réalisation et livraison (mise en production?)

Conception 3 : réalisation et livraison (mise en production?)

Etape 4: Clôture

Mise en production

Formation utilisateurs

accompagnement au changement

Procédures opérationnelles

Transfert de compétences

Lean 6 Sigma

Le Lean 6 Sigma est une méthode d’amélioration par percée qui combine les concepts du Lean (chasse aux 7 gaspillages, simplification et fluidification des processus, réduction de la « non valeur ajoutée », etc.) avec les approches statistiques du 6 Sigma (capabilité d’un processus, écart-type, éléments CTQ, VOC/VOB, etc.).

La conjonction de ces deux approches majeures de la qualité permet de disposer de l’ensemble des outils d’amélioration, qu’il s’agisse d’améliorer une activité de façon globale (réduction de la performance moyenne) ou le risque autour d’un processus (réduction de la dispersion).

Une approche Lean 6 Sigma vise à apporter rapidement une amélioration de l’activité au travers d’un groupe de travail. A ce titre, la démarche met en avant l’intelligence collective et les remontées d’information du terrain. Pour cela, une démarche structurée dite « DMAIC » passe par les étapes suivantes :

D comme Définir

La 1ère étape consiste à définir de façon aussi claire et précise le périmètre du chantier d’amélioration

Pour cela, une équipe projet doit être nommée par un sponsor managérial.

Le groupe de travail va alors formuler (et faire valider) le contexte, le problème et les hypothèses (qu’est ce qui cause le problème ?)

De plus, les objectifs d’amélioration sont définis ainsi que le planning (en général court et si possible sur quelques semaines).

M comme Mesurer

Une fois le problème posé, une phase de Mesure est lancée.

Le but de cette phase est mesurer de façon Quantitative les facteurs qui influencent la performance du processus.

Cette mesure est réalisée soit en collectant des données existantes, soit en réalisant des mesures complémentaires (ex. échantillonnage)

On arrive ainsi à des données représentatives de l’activité.

A comme Analyse

La phase suivante consiste à analyser ces données, à les « faire parler ».

L’analyse statistique permet en effet de corréler les données collectées entre elles afin de déterminer les facteurs les plus influents.

On arrive ainsi à créer un modèle statistique de l’activité qui détermine, en fonction des facteurs en entrées, les résultats constatés.

A partir de là un modèle prévisionnel peut être mis en place, mais avant même cela, la phase d’Analyse va permettre de « factualiser » c’est-à-dire d’établir des « vérités » qui n’étaient souvent pas évidentes pour le groupe de travail mais qui sont établis par les données collectées.

I comme Innover

Il devient alors possible d’Innover, c’est-à-dire d’imaginer une nouvelle façon d’organiser le travail et de mener l’activité.

Le groupe de travail peut ainsi proposer des actions d’amélioration qui selon les observations et le modèle statistique seront les plus efficaces.

L’important durant cette phase, c’est non seulement de les proposer mais de mettre les idées en pratique, de les tester sur le terrain.

C comme Contrôler

Enfin, la dernière étape, Contrôler, va venir valider par des constatations que les actions entreprises ont bien porté leurs fruits.

Ainsi, le Contrôle pourra entériner les conclusions du groupe de travail en confirmant que la situation a été améliorer.

Potentiellement des actions peuvent même alors être étendues ou généralisées.

nos partenaires


une question ?

un projet ?